L’Avent, marcher vers Noël !

Enseignement de Monseigneur Boishu

Enseignement de Monseigneur Boishu

Monseigneur Boishu, évêque auxiliaire émérite de Reims, est venu à la maison Charles de Foucauld le dimanche de la semaine dernière, prêcher une retraite pour l’entrée dans la période de l’Avent. Le fil conducteur des enseignements nous a amené à approfondir le sens de cette période liturgique pour mieux la vivre spirituellement.

Comme nous avons pu l’entendre pendant ces enseignements, durant l’Avent, « le chrétien attend [donc] l’arrivée du Seigneur en gloire et une présence plus intense du Christ dans le cœur des hommes d’aujourd’hui ». Au fur et à mesure de cette récollection, chacun a pu voir que la joie et la vigilance étaient les deux attitudes à vivre tout particulièrement pendant cette attente.
Pour nous inviter à cette démarche, Monseigneur Boishu nous a exposé un riche parcours biblique, à travers les personnages clefs de cette période liturgique. Avec Isaïe, nous sommes invités à l’espérance, pour nous-mêmes et pour l’humanité entière. Concernant l’orientation donnée par Jean-Baptiste, c’est un appel à la conversion et à la prière qui doit nous habiter. Et avec Marie, nous sommes invités « à faire d’elle notre modèle dans notre manière d’attendre le Sauveur » (Paul VI, Maria cultus), par son ouverture du cœur, sa douceur et son humilité. C’est donc un vaste programme qui nous a été proposé, dont nous comprendrons sans doute un peu mieux la signification chaque jour jusqu’à Noël…

Vivre ces quelques heures en silence dans nos lieux de vie où les conversations sont habituelles n’a pas toujours été simple. Et c’est avec joie qu’après les vêpres du mardi nous avons pu rompre le silence pour partager les fruits de notre retraite !

"Viens bientôt sauveur du monde, lève-toi clarté d'en haut  [...] " (hymne de l'Avent)

« Viens bientôt sauveur du monde, lève-toi clarté d’en haut […]  » (hymne de l’Avent)

Ainsi, nous avons pris la route vers cette belle fête de Noël. « Oui, un enfant nous est né, un fils nous a été donné… » disait Isaïe. Après l’attente remplie d’espérance de l’Avent, nous pourrons joindre nos voix à la sienne ! Patience…

Emmanuel PASSARD