Comment ?

Ce temps, gratuitement donné par Dieu et gratuitement reçu de lui, constitue un chemin spirituel où peut s’exprimer dans la foi la remise de sa vie et de sa vocation à Dieu dans son Eglise, et où se découvre avec plus de clarté sa volonté. L’entrée dans cette Maison demande au candidat un décentrement de soi, une ouverture de toute sa liberté pour répondre avec générosité à l’appel de Dieu en faisant confiance à ceux qui ont reçu mission de  l’Eglise pour aider dans son discernement et sa réponse.

 « L’oisiveté n’est pas bonne pour l’homme. C’est pourquoi, notre année de fondation spirituelle ne peut être un temps prolongé de détente avant les longues études du séminaire. La vie à la maison est pensée, rythmée, planifiée. Certes, la priorité n’est pas aux études, mais la vie à Charles de Foucauld se veut malgré tout exigeante. Un emploi du temps strict et stable nous permet d’enchaîner les moments de prière, de vie fraternelle, d’enseignement, de lecture biblique, de travail personnel, d’accompagnement spirituel, de réflexion, de découverte de l’Église, de service, ou encore de sport. » Joseph, 22 ans, Diocèse de Bayeux Lisieux