Un mois en expériment de pauvreté

L'ami de Jésus

L’ami de Jésus

 

 

Nous sommes tous partis vivre un mois dans différentes communautés, à la rencontre d’une pauvreté humaine. Ainsi la communauté de l’Arche (fondée par Jean Vanier), le Cenacolo (fondé par Mère Elvira), ou « Ma Maison », les maisons de retraite des Petites Soeurs des Pauvres nous accueillent pour vivre notre « expériment de pauvreté » tout le mois de janvier.

 

Voici le témoignage de Joël pendant ce mois d’expérimenté de pauvreté :

A la Haye fouassière, Lefèvre tente d’être utile,  à défaut de fouasses on mange des LU (puisque les célèbres biscuit Nantais sont réduits en miettes par une usine hayonnaise).

Du coup dans cette expérience en foyer, j’essaie d’aider au maximum les assistants dans leur travail, et surtout d’être présent aux personnes accueillis . Pour vous mettre au jus, mon foyer s’appelle « l’Oasis » et accueille particulièrement des personnes plus âgées avec un handicap.

L’ambiance y est très bonne et le caractère des accueillis ne permet pas que l’on s’y ennuie.  C’est vraiment une belle expérience de voir l’authenticité des relations qui se vivent ici, quelques soient les événement heureux ou malheureux qui se vivent. Le handicap ne supporte pas de faux-semblants, c’est bien agréable d’être entouré de gens que la fragilité au quotidien rend authentiques.

Bref, je me ressource dans cette oasis de spontanéité qui nous rappelle que Dieu nous veut comme des petits enfants.

Joël

Voici la lettre d’Emmanuel à « Ma Maison » de Saintes

Le temps lors de la première semaine, de prendre ses marques et voilà qu’on en est déjà à la moitié !
L’accueil des Petites Soeurs des Pauvres est vraiment exceptionnel. Vivre à « Ma Maison » de Saintes, c’est voir la communauté de l’intérieur et vivre avec… C’est très édifiant de voir l’attention qu’elles portent aux résidents accueillis (87 au total) !
Le matin, après les laudes puis l’oraison, je passe de chambre en chambre pour ramasser les plateaux de petit-déjeuner. A chaque fois que je passe la porte, c’est un grand sourire qui m’attend ! Midi et soir, je fais le service de table avec les soeurs et les employés de la maison. C’est l’après-midi que j’ai le plus le temps d’échanger avec les résidents, soit en passant dans une chambre ou deux, soit en participant aux animations. Les personnes âgées en sont très contentes et me le disent, mais je leur réponds qu’au final ce sont elles qui m’apportent le plus ! En effet, elles se livrent très spontanément et racontent des perles de vie formidables…

Bien fraternellement,
Emmanuel

La journée type de Pierre-Emmanuel qui est à l’Arche de Toulouse :

De mon coté tous se passe super bien! C’est très enrichissant.
Voici ma journée type:
  • 7h Laudes ou messe à la communauté des Béatitudes
  • 8h Début de la journée (petit déj + ménage) au foyer Escambi où je suis rattaché
  • 10h30 pause
  • 12h30 repas au restaurant tenu par l’Arche
  • 13h35 prière à la Chapelle
  • 14h aide à l’ATO (Atelier de Travail Occupationnel)
  • 17h15 retour dans mon foyer
  • 22h couché des personnes accueillies
En gros c’est génial!
A bientôt
udp
Pierre-Emmanuel

Une lettre de Thomas, à l’Arche à la Rebellerie :

Tout comme Emmanuel et Pierre-Emmanuel, cet expériment est vraiment exceptionnel. Chaque personne du foyer m’a accueilli avec grande joie. Cela fait seulement 10 jours que je suis arrivé et déjà je suis impressionné par les personnes que je rencontre chaque jour. Parfois, il m’arrive de me dire que c’est moi la personne en situation de handicap et que toutes les personnes du foyer sont mes assistants. Chacun a une particularité qui me touche beaucoup. Mais j’ai encore beaucoup à apprendre.

Quotidiennement, je débute ma journée comme à la Maison CDF vers 7h10 avec les Laudes puis le petit déjeuner au foyer. Ensuite, je suis envoyé soit dans un service de l’E.S.A.T soit au foyer occupationnel, ou alors je reste au foyer pour faire un peu de ménage avec mes amis assistants. Il est fait en sorte que je puisse rencontrer chaque membre de l’arche dans son quotidien et de découvrir la vie de la Rebellerie et surtout celle des personnes accueillies.

Fraternellement

Thomas